Conseils et Caractère du Bichon Frisé - L'Enclos des Lys Blancs

Texte décoré avec titi
Un chiot bichon frisé en train de penser qu'il dort
Déco bleue

Caractère, Conseils et Soins du Bichon Frisé

Le premier trait de caractère que l'on remarque chez le bichon frisé, c'est sa perpétuelle joie de vivre! Toujours de bonne humeur, accueillant tout le monde avec des démonstrations de joie effrénées, il est un véritable remède contre la morosité. Toujours en mouvement, d'un dynamisme à toute épreuve, vif et pétillant, le bichon frisé est toujours prêt à inventer quelque facétie pour attirer l'attention! Il n'en reste pas moins un grand amateur de câlins sur un coussin moelleux à côté de son maitre ou sur ses genoux.

Ces caractéristiques font que ce petit chien est un parfait compagnon pour les enfants comme pour les personnes âgées, qui trouveront en lui un véritable remède contre le cafard et l'ennui. Il est très attaché à ses maitres qu'il ne quitte pas d'une semelle. Certains vous diront qu'il serait même un tantinet pot de colle. Cet ennemi juré de la solitude voue une véritable adoration pour sa famille.

En résumé le bichon frisé est un petit chien très attachant, qui a besoin d'être auprès de ses maitres. Il préfèrera, plus que de l'espace, être auprès de vous. Vous l'aurez compris, il peut aussi bien vivre à la ville, qu'à la campagne du moment qu'il partagera pleinement votre vie.

Alors ça y est, c'est décidé, vous craquez! Il faut savoir que vous allez passer une bonne partie de votre vie avec votre petit bichon, car c'est un chien robuste et qui a une espérance de vie assez importante, il est donc important pour vous d'avoir quelques conseils au préalable, qui vous guideront dans votre démarche.

Les conseils développés dans cette page :

Cliquez sur l'un des menus du sommaire ci-dessous, pour accéder directement à la rubrique de votre choix.

Choisir son élevage

Mâle ou Femelle?

Ses papiers

L'arrivée du chiot

Son éducation

Son alimentation

Déco verte
Un chiot blanc près d'une fleur de tournesol

Choisir votre élevage

L'élevage dit Familial devient à la mode. Mais il y a quelques règles à respecter de la part de l'éleveur et à observer de votre part afin de trouver un élevage de qualité. Certes, il vaut mieux privilégier un élevage familial à une animalerie. Choisissez plutôt un éleveur qui n'élève qu' une seule race, car il connaitra mieux la race qu'il élève. Mieux vaut faire des kilomètres que de choisir votre élevage au plus près en ne privilégiant que le côté pratique, car le chiot que vous choisirez, partagera votre vie pour un bon bout de temps.


Des chiots bichons frisés sur le parquet

Un élevage familial demande de la patience et du temps. L'éleveur doit être passionné, à votre écoute avant, pendant, mais aussi après l'acquisition de votre chiot. S'il aime son travail et la race qu'il élève, il doit prendre le temps de vous renseignez, de bien tout vous expliquez le jour où vous viendrez chercher votre chiot. Vous pouvez également prendre le temps de donner des nouvelles de votre bichon frisé, car pour un éleveur qui s'est investit, qui a donné de son temps, cela peut lui faire plaisir.

Deux chiots blancs dans un panier

Mâle ou Femelle ?

Concernant le bichon frisé, vous n'aurez pas de différence de caractère à proprement parlé entre mâle et femelle. Les deux sexes font autant preuve de vivacité, de joie de vivre, aussi tendres et pot de colle l'un comme l'autre. C'est plus une question de choix personnel. Le mâle bichon frisé lève la patte, je ne vous dis pas "fait partout dans la maison", c'est juste sa façon de faire son petit pipi; s'il a été éduqué correctement à la base, un mâle est aussi propre qu'une femelle, et fait ses besoins naturels dehors. D'autre part, le mâle n'est pas fugueur contrairement à certaines idées reçues et il est très câlin, autant qu'une femelle. La femelle bichon frisé, aussi douce et câline que le mâle, ne lève pas la patte, certes, mais a des chaleurs deux fois par an.

Si vous ne désirez pas la faire stériliser, il faudra faire attention, sachant que les chaleurs durent environ 21 jours, et qu'il vaut mieux rester prudent durant cette période. Si en revanche vous préférez stériliser votre femelle , il vaut mieux le faire avant ses premières chaleurs, soit environ vers l'âge de 6 mois. En effet, lors des chaleurs, la femelle déclenche une hormone, qui attire les mâles, les phéromones qui sont responsables des mammites, cancer de l'utérus... Ainsi, si vous faites opérer votre femelle avant ses premières chaleurs, le risque de contracter ces maladies est ainsi considérablement diminué. Sachez que d'autre part, une femelle n'a nul besoin de procréer, et qu'une grossesse nerveuse n'est pas un besoin d'avoir des chiots pour la femelle, mais un problème beaucoup plus complexe. Nous avons souvent tendance à humaniser nos animaux car nous les aimons beaucoup, mais il faut faire attention à ne pas tomber dans un anthropomorphisme excessif.

Un chiot et sa peluche

Ses Papiers

Lorsque vous faites l'acquisition d'un chiot bichon frisé, l'éleveur doit vous remettre : son carnet de santé (obligatoire), sa carte de tatouage, ou de puce électronique qui identifie votre chiot (obligatoire), un certificat vétérinaire avant cession (obligatoire), une attestation de vente, avec le nom du chiot, les noms et numéros de Pedigree des parents, sa date de naissance, la date de son achat, vos coordonnées, celles de l'éleveur, du vétérinaire de l'éleveur, la race, note particulière, son prix... Une fiche conseil vous ait remis afin de vous aiguillez au départ concernant les vaccins, date de rappel des vermifuges, son alimentation avec un kit de croquettes pour poursuivre la même alimentation et ne pas changer ses habitudes alimentaires.

Le certificat de naissance LOF (Livre des Origines Français) dans lequel est mentionné le nom de votre chiot, sa date de naissance, son numéro d'identification, son arbre généalogique, avec le nom de ses parents, grands-parents et arrières grands-parents sur trois générations, ainsi que les titres obtenus par ses ancêtres, vous garantit d'acquérir un chiot de pure race. Mais le LOF est un certificat provisoire, et vous pouvez, si vous le souhaitez, faire confirmer votre bichon frisé à partir d'un an révolu dans une exposition canine. S'il est bien conforme au standard de la race, le juge vous confirmera votre chien, et vous obtiendrez alors son pedigree définitif. Ainsi, pour produire des chiots LOF, l'éleveur doit avoir obtenu le pedigree pour chacun des géniteurs. Enfin, un chiot inscrit au LOF doit avoir obligatoirement un prénom commençant par la lettre correspondant à l'année de sa naissance, fixée par la SCC. (Année 2019 - Lettre P, Année 2020 - Lettre R ...)

Un chiot bichon sur un lit de fleurs violettes
Déco verte
Certificat de naissance
LOF
Pedigree définitif
Pedigree
Déco verte

Les Défauts

Un défaut sur un chiot peut arriver, l'éleveur essaie d'améliorer la race et de produire le moins de défauts possible dans le respect de ses animaux, mais la nature n'est pas une science exacte, et un défaut peut-être stipulé dans le certificat vétérinaire avant cession, soit un défaut en rapport avec le standard, (défaut que l'on peut qualifier d'esthétique) ou un défaut lié à une pathologie (du domaine du médical). Dans ce cas, le défaut en question sera mentionné sur l'acte de vente, et le prix du chiot sera revu à la baisse et stipulé dans les conditions particulières de la vente.

Un chiot blanc sur fond noir

L'arrivée du chiot

Laissez découvrir à votre chiot bichon frisé son nouvel environnement et sa nouvelle Famille afin qu'il prenne progressivement ses marques chez vous. D'autre part si vous travaillez, prenez quelques jours si possible, afin de faire connaissance avec votre petit compagnon, mais évitez de prendre 15 jours à un mois de vacances pour lui, car quand vous devrez reprendre votre travail, votre chiot risque de ne plus comprendre. Il vaut mieux 2 à 4 jours afin que vous et lui fassiez connaissance et qu'il comprenne rapidement vos habitudes de travail. La séparation sera abordée dans le chapitre Education. Sachez que si vous travaillez toute la journée sans coupure, il vaut mieux ne pas avoir de chien, car il sera malheureux, à moins qu'il ait un compagnon ou que vous ayez quelqu'un qui puisse vous le gardez ou bien venir le voir dans la journée.

Durant le trajet, ne lui donnez pas de nourriture, en revanche prévoyez une gamelle pour lui donner à boire, lors d'un arrêt pipi par exemple et prévoyez du sopalin. Du reste vous choisissez à votre convenance soit une petite cage de transport ou une panière pour le trajet. En arrivant chez vous, essayez de le poser dans l'herbe pour que ses premiers petits besoins soient faits dehors et non en rentrant chez vous, puis félicitez-le. En arrivant dans la maison mettez le à l'endroit où se trouve sa panière, ses jouets et gamelles, bref un endroit à lui, et laissez le découvrir son nouvel environnement. Ne le montrez pas à toutes vos connaissances le premier jour, afin qu'il prenne ses marques et qu'il fasse connaissance avec les membres de sa nouvelle famille. Il faudra respecter son temps de sommeil pour ne pas avoir plus tard un chien nerveux et stressé, car un chiot à deux mois à encore besoin de beaucoup dormir. Pour finir le plus important, ne lui autorisez pas le premier jour ce que vous ne voudrez pas qu'il fasse plus tard, même si c'est le premier jour! (chap. : Education). Certes il aura besoin de vous, car il quitte sa fratrie et son environnement, mais si plus tard vous ne voulez pas que votre chien monte sur le canapé, c'est dès le premier jour qu'il ne doit pas y monter. (exemple)

La première nuit peut-être un peu difficile, c'est à vous de choisir où votre chiot dormira. On conseille au début de le faire dormir dans sa panière au pied du lit afin qu'il entende votre respiration, et progressivement on décale sa panière vers la porte de la chambre, puis dans le couloir, pour finir à l'âge de trois mois à l'endroit que vous souhaitez. C'est parfois un peu difficile au début alors, armez vous de patience, de fermeté également et de beaucoup d'amour. De toute façon, rassurez-vous, cela ne dure que quelques nuits.

Un petit chien blanc et un vase de fleurs

Son éducation

Le chien éprouve le besoin vital d'appartenir à un groupe conduit par un meneur, dont l'autorité est indiscutable et dans lequel il a une place, une fonction claire et parfaitement délimitée. Utilisez un langage facile à comprendre et à reconnaître. Soyez cohérent dans la manière dont vous formulez vos ordres. Utilisez des mots courts et faciles à distinguer les uns des autres. Prononcez-les toujours sur le même ton. Utilisez les mêmes mots pour donner les mêmes ordres. Préférez un simple "assis" plutôt qu'une phrase du style "Disney veux tu bien t'assoir je te prie!"

La Récompense :

Les gens sont souvent avares de récompenses. Mais quand le chien commet une erreur, on pense toujours à le sanctionner. A l'inverse, quand il agit bien, on oublie de lui faire savoir que c'est bien. Le chien travaille pour sa récompense, comme vous pour votre salaire! La récompense peut prendre diverses formes : caresses, félicitations, friandises, jeux... Ce qui compte c'est de lui signifier clairement que vous êtes content de lui. Ne soyez pas avare de félicitation lorsque votre chiot effectue un comportement que vous souhaitez encourager.

La Punition :

Elle sanctionne un comportement qui vient d'avoir lieu et que l'on veut dissuader. La punition n'a d'intérêt que si elle survient immédiatement après la mauvaise action. Plus tard, le chiot aura oublié et ne comprendra pas le motif de la réprimande. Elle doit être proportionnée à la faute commise, sans jamais d'excès! Elle doit être systématique : le désagrément survient à chaque fois que le mauvais comportement survient. Punir une fois de temps en temps ne sert à rien. Ce peut-être : Un "Non" ferme d'une voix courroucée (plus votre voix aura l'habitude d'être douce, plus il sera impressionné par le durcissement de votre ton). Un effet de surprise : bruit, projection d'eau... Un renvoi à son panier ou à sa place. Un désintéressement provisoire de votre part, le chien devient transparent, vous l'ignorez et vous vous contentez de le repousser sèchement s'il vous sollicite. Reprenez ensuite un comportement normal, sans pour autant lui faire la fête, c'est souvent la pire des punitions pour le bichon frisé. L'isoler seul dans une pièce cinq à dix minutes. Dans les cas graves (grognements, mordillements forts) le prendre par la peau du cou et le secouer fermement, mais sans violence. Pour résumer, la punition doit toujours être brève, appliquée calmement et interrompue dès que le chien marque sa soumission. La punition est la moins efficace des méthodes d'apprentissage, elle doit donc rester exceptionnelle. La constance et la fermeté, ainsi que la douceur, ces trois font merveille! Ce qui est permis une fois l'est pour toute la vie du chien!!! En conséquence, bien réfléchir avant d'agir, même le premier jour de son arrivée!

La Propreté :

Dès qu'il a mangé, bu, joué, dormi, hop! Dehors et on ne rentre pas avant qu'il n'est fait ses petits besoins. Lorsqu'il s'exécute, on le félicite chaleureusement, tant pis pour les voisins ou les passants si l'on vous regarde d'un drôle d'oeil! Vous pouvez utiliser toujours la même phrase lorsqu'il s'exécute, "fait pipi", "dépêche toi"... ainsi, dès que vous le sortirez et dirai la même phrase, le chiot par automatisme fera ses besoins, puis bien le féliciter et on rentre. Ayez à l'esprit que votre chiot ne peut se retenir au début et qu'il faut prévoir de le sortir dès qu'il se réveille. Vous pouvez également lui mettre un journal pour la nuit près de sa panière.

La Séparation :

Elle doit être vécue de façon naturelle et progressive. Lorsque vous partez, par exemple, le lendemain de son arrivé, dix minutes, chercher votre pain : vous devez partir sans le regarder, ni dire : "Je reviens", par exemple, vous partez naturellement sans marquer la séparation! De même quand vous rentrez, si votre chiot veut vous faire la fête, vous l'ignorez, vous rangez vos affaires par exemple... et ensuite vous pourrez le caressez. Vous devez gardez toujours les initiatives (caresses, jeux..), sinon vous aurez plus tard un petit chien capricieux.

Le Rappel : Indispensable

Le rappel consiste à faire en sorte que, lorsque vous appelez votre chien, celui-ci revienne toujours à vous, quelques soient les circonstances! Comment l'obtenir : Dès qu'il connait son nom, il faut que votre chiot sache que lorsque vous l'appelez, vous êtes content, vous voulez lui donner quelque chose de bon : friandise ou caresse. Rappel = Joie, Toujours! Si le principe est simple, il ne supporte aucune exception, à chaque fois que vous avez appelé votre chien et qu'il revient à vous, vous devez le féliciter, le caresser, friandise.

Laisse et collier :

Porter un collier et une laisse n'est pas naturel pour un chien. Il faut donc intégrer ses accessoires en douceur dans la vie du chiot et lui présenter lors d'un jeu. Pour débuter choisissez un coin tranquille et pensez aux récompenses (friandises). Éloignez vous d'un ou deux pas et appeler votre bichon en tirant tout doucement sur la laisse. Tendez-lui une friandise et félicitez le quand il vient la chercher! C'est fini pour cette fois-ci. Recommencez le lendemain et petit à petit éloignez vous de plus en plus. Dès que votre bichon marchera tranquillement à côté de vous, laisse bien détendue, vous supprimerez progressivement les friandises.

L'essentiel de l'éducation se résume à patience, bon sens, calme et beaucoup d'humour. Très proche de sa famille, toujours prêt à faire plaisir à ses maitres, le bichon frisé est un excellent compagnon facile à vivre.

Deux chiots blancs qui mangent dans une gamelle en inox

Son Alimentation

Le sevrage du chiot a lieu vers cinq semaines. Afin d'éviter tout désordre intestinal, l'alimentation doit être changée progressivement. Une bonne alimentation du chiot est fondamentale et conditionne la bonne santé du bichon adulte. Il faut considérer que les besoins du chiot sont environ le double de ceux de l'adulte. Les protéines destinées à assurer la construction corporelle doivent être de bonne qualité. L'édification du squelette est assurée par les apports en calcium et phosphore suffisants et surtout bien équilibrés. L'alimentation du chiot en croissance doit comporter environ 20% de matières grasses et 30% de protéines. Une bonne alimentation se reconnait à une croissance harmonieuse, une bonne santé, un beau pelage fourni et brillant, des selles bien moulées, une bonne digestion sans flatulences.

Après le sevrage, deux repas quotidiens sont nécessaires pour assurer les besoins calorique du chiot. Pendant sa croissance, les aliments industriels spécialement conçus pour couvrir les besoins durant cette période sont fortement recommandés. Il est en effet important de fournir alors des aliments équilibrés et de bonne qualité. Enfin comme tout être vivant, le chien a besoin d'eau pour vivre. Il doit avoir en permanence à sa disposition de l'eau fraiche, propre et fréquemment renouvelée. Les quantités journalières qui lui sont nécessaires varient en fonction de sa physiologie propre, des conditions extérieures (l'hiver le chauffage augmente la soif) et du type d'alimentation. Une surconsommation d'eau non justifiée peut être le révélateur d'une maladie. Si vous constatez cela chez votre bichon, n'hésitez pas à en informer votre vétérinaire.

Un chiot blanc et des peluches pastels
Déco verte